Les TMV2 rencontrent l'auteur Elisabeth Combres

Les TMV2 rencontrent l'auteur Elisabeth Combres

Jeudi 5 avril, de 8h à 10h, les élèves de terminale BAC PRO Maintenance des véhicules, sont venus au CDI pour rencontrer Elisabeth Combres, écrivain, dans le cadre du projet « Entre guerre et paix, à la recherche de son identité », financé par la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

 

Dans un premier temps, l’auteur a présenté son parcours : ses études scientifiques, son métier de journaliste et enfin le monde de l’édition. Dans ce contexte, elle a d’abord travaillé sur des livres documentaires tels que « Mondes rebelles junior » ou « Les 1000 mots de l’info » avant de se lancer dans l’écriture de romans.

 

La rencontre avec les élèves fut ensuite consacrée à « La mémoire trouée », livre qui avait été lu et étudié en classe et à son thème central : le génocide rwandais.

 

 

Elisabeth Combres a présenté l’histoire du Rwanda, afin que les élèves comprennent mieux le contexte du génocide. Elle a également abordé certains aspects actuels du Rwanda, et des points spécifiques liés au génocide notamment : Comment ont été jugés les auteurs présumés des massacres : Tribunal pénal international, gacaca...

 

L’auteur a ensuite parlé de son roman « La mémoire trouée » :

 

  • Le roman s'appuie sur un ensemble de témoignages qu'elle a récoltés en 2004, lors d'un voyage au Rwanda.  Des témoignages de rescapés, qui étaient enfants ou adolescents en 1994. Ces échanges ont servi de base à l’écriture de l’histoire d’Emma, mais aussi de Ndoli, les personnages principaux du livre.

 

  • Elle a également expliqué pourquoi elle avait choisi d’écrire une fiction sur le génocide et sur la question : comment se reconstruire quand on a traversé un évènement pareil étant enfant ? Paradoxalement, un roman semblait plus approprié qu’un documentaire, dans la mesure où la fiction permet de toucher à l’universel.

 

Tout au long de l’intervention, les élèves ont posé de nombreuses questions, tant sur le génocide que sur le roman. Ils ont pu interagir avec l’auteur et remettre en perspective la construction de l’identité dans un contexte de violence exacerbée.

 

 

Mme Acevedo, professeur documentaliste